Marie-Noëlle Campergue avocat à Rouen

Marie-Noëlle CAMPERGUE est diplômée de la faculté de droit de POITIERS (maîtrise de droit privé).
Avocat depuis 1982, elle commence son exercice professionnel au Barreau de Paris, intervenant plus spécialement en droit de la construction et en droit des personnes.
Elle rejoint le cabinet EMO AVOCATS en 1992 et devient associée en 1996.

Elle est chargée des secteurs du droit de la santé.
A ce titre, elle gère des dossiers d'accidents médicaux et intervient aussi bien lors des expertises amiables que judiciares. Elle représente les intérêts des parties devant la Commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux (CCI) et devant les juridictions civiles, administratives, pénales et disciplinaires.

Dirigeant le Pôle Droit de la famille au sein du cabinet, Marie-Noëlle CAMPERGUE accompagne les conjoints dans la résolution des questions relevant des affaires familiales aussi bien celles relatives aux enfants. Elle conseille les couples au moment du choix de leur régime matrimonial.
Elle intrevient également dans le domaine du patrimoine familial (transmission, donation, succession, liquidation de communauté ou d'indivision).
Elle assiste les couples dans leurs querelles (divorce, séparation, rupture de PACS), privélégiant des solutions amiables telle la nouvelle procédure de divorce par consentement mutuel par acte d'avocats (divorce sans juge).

Marie-Noëlle CAMPERGUE intervient par ailleurs en droit des assurances.

Ancien membre du Conseil de l'Ordre, elle était plus particulièrement chargée de la création du Centre de Médiation du Barreau de Rouen.

Elle a représenté la France pendant de nombreuses années au bureau de l'Association Internationale Sans But Lucratif AVRIO ADVOCATI, dont le cabinet est l’un des fondateurs et qui regroupe plus de 80 cabinets d'affaires en Europe et dans le monde.

Assistante
Pierrette BOUTILLIEN
Pierrette BOUTILLIEN

pboutillien@emo-avocats.com

Expériences

Ancien membre du Conseil de l'Ordre des Avocats au Barreau de Rouen
Co-fondateur du Centre de Médiation du Barreau de Rouen
Formatrice pour des Organismes professionnels

Les derniers articles
Vaccin contre l'hépatite B et sclérose en plaques : la causalité reste à prouver
Vaccin contre l'hépatite B et sclérose en plaques : la causalité reste à prouver

L’imputabilité du vaccin dans la survenance de la maladie doit être prouvée pour que la responsabilité du fabricant du vaccin soit retenue en justice. C’est l’enseignement qu’il faut retenir de l’arrêt de la Cour de Cassation rendu le 18 octobre 2017 n°15-20.791.

Produit nocif et défaut d'information : responsabilité civile délictuelle en cas d'accident corporel subi par un professionnel (avoir le réflexe européen)
Produit nocif et défaut d'information : responsabilité civile délictuelle en cas d'accident corporel subi par un professionnel (avoir le réflexe européen)

L’arrêt rendu en Chambre Mixte de la Cour de cassation, le 7 juillet 2017 (pourvoi n°15-25.651) mérite l’attention. La Cour de cassation aurait-elle été victime d’une intoxication communautaire ? La question, volontairement provocatrice, peut se poser à la lecture de l’arrêt qu’elle a rendu le 7 juillet dernier dans cette affaire.

Divorce par consentement mutuel sans juge (à compter du 1er janvier 2017)
Divorce par consentement mutuel sans juge (à compter du 1er janvier 2017)

Depuis le 1er janvier 2017, les nouvelles dispositions de la loi du 18 novembre 2016, dites de « modernisation de la justice du XXIème siècle » modifiant les articles 229 et suivants du Code Civil, sont entrées en vigueur.

Étonnant rejet d'une demande de divorce car elle était trop détaillée
Étonnant rejet d'une demande de divorce car elle était trop détaillée

L’esprit de la loi sur le divorce du 26 mai 2004, entrée en vigueur le 1er janvier 2005, tendait au 1er chef à pacifier les procédures. Elle tendait aussi à permettre une issue amiable sans que d’emblée les chances de succès en soient obérées, l’expression souvent agressive des faits ayant conduit à la rupture du couple pouvant être finalement inopportune.